Nous n'avons ni beaux vêtements ni belles attitudes ni même belle forme.
Nous allons, nus comme des soleils glorieux, et nous tentons d'aimer.

jeudi 30 octobre 2014

Fossiles

Il m'est fascinant d'observer, lorsque j'arrête de fumer, cette part mécanique de moi qui vient jouer ses rythmes à elle sur mon propre crâne, avec mes propres os.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire